Vie et mort d’un artiste,  » Fifi hurle de joie » à ne pas manquer

Le documentaire Fifi hurle de joie suit les deux derniers mois de la vie de l’artiste iranien Bahman Mohasses réfugié à Rome depuis 1954. C’est dans ce décors italien, que la réalisatrice Mitra Farahani, décide de nous emmener afin de découvrir cette légende de l’art moderne iranien, sur le point de réaliser son oeuvre ultime.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s