Makronissos, l’île aux poètes internés

Comme des lions de pierre à l'entrée de la nuit

Cette semaine, le documentaire Comme des lions de pierre à l’entrée de la nuit, nous ramène au temps trouble du fascisme, du nationalisme et du communisme du milieu du XXème siècle. De 1947 à 1952, le gouvernement grec investit Makronissos, une île déserte de la mer Egée, pour installer des camps de « rééducation » visant à imposer l’idéologie du régime d’extrême droite du roi Paul. Près de 80 000 personnes, résistants durant l’occupation nazi ou supposés adhérents du parti communiste grec, furent internées. Mais l’histoire de ce camp est perçue comme assez singulière, car parmi les captifs, se trouvaient de nombreux intellectuels et artistes. Ainsi une forte activité poétique se développa dans le camp sous l’impulsion de célèbre écrivains et poètes tels que  Yannis Ritsos ou Menelaos Loudemisdes. Ces écrits furent leur manière de conserver une part de liberté, de lutter contre les méthodes de lavages de cerveaux qui leur étaient imposés. Dans ce documentaire, Olivier Zachua, le réalisateur, revient en poésie sur cette histoire douloureuse, l’histoire d’une lutte pour la liberté vouée à l’échec. 

Une réflexion sur “Makronissos, l’île aux poètes internés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s