Dans les coulisses du cinéma français indépendant

Le cinéma français se porte bien

Cette semaine avec la sortie du documentaire Le cinéma français se porte bien on part à la rencontre des professionnels du cinéma indépendant. Un secteur en grande précarité, en marge des grands studios guidés par le critère du « ciné-chiffres ». « Tous les films ne peuvent pas réaliser 15 millions d’entrées comme Intouchable, chaque film à son public ». Si le cinéma indépendant a toujours la force de faire preuve d’invention et de créativité malgré les budgets serrés, la précarité économique de son exploitation et de sa distribution s’aggrave de jour en jour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s