Surplus : la consommation par la terreur

Surplus-la-consommation-par-la-terreur

Le documentaire qui a particulièrement attiré mon attention cette semaine est Surplus : la consommation par la terreur. Plus qu’un simple film, cet essai réalisé autour de l’écrivain anarcho-primitiviste John Zerzan par Eric Gandini expose les dérives de notre société consumériste tout comme les dangers qu’elle représente. Construit selon la logique d’un spot publicitaire, le film présente une juxtaposition de séquences vidéos, photos et texte qui s’enchainent de manière répétitive, hachées, etc. Le rythme soutenu décidé par l’auteur trouve écho dans la réalité dénoncée : l’immédiateté, la course insensée au profit. Derrière les propos malhabiles des responsables industriels et politiques, derrière la coercition médiatique et publicitaire Eric Gandininous montre que la consommation actuelle est juste synonyme de la surexploitation des ressources et de l’inégalité de répartition des richesses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s