Un documentaire pour réinterroger l’écriture de l’histoire

Howard zinn

Les versions que l’on donne de l’histoire sont souvent celle des puissants, de ceux qui dominent notre société. La parti pris d’Howard Zinn a été de renverser cette schématique de pensée pour analyser les mêmes faits historiques selon une dynamique différente au travers de son expérience. Pourquoi les Etats-Unis sont ils entrés dans la première guerre mondiale? Une question d’idéologie, de stratégie économique? Les réponses sont multiples. Ce que propose le documentaire Howard Zinn, une histoire populaire américaine, sorti le 29 avril dernier, est une réflexion autour du fameux livre Une histoire populaire américaine d’Howard Zinn qui a véritablement révolutionné l’histoire et son enseignement aux USA mais pas seulement.

Cette histoire qui est racontée est celle de la classe ouvrière, de la lutte des classes étouffée par le capitalisme et ses guerres. Une histoire outre atlantique qui n’est pas sans écho en Europe et qui est même intrinsèquement liée. Ce documentaire revient au travers d’images d’archives et interviews sur un mouvement surplombé par l’économie, sur la mort d’un système alternatif solidaire. Mais il n’est que le premier volet d’une trilogie annoncée…

L’histoire populaire est celle de nos quartiers et heureusement que des ciné-débats sont là pour le rappeler…Au détour des faubourgs ouvriers St Pierre et d’Ouche à Dijon au XIXème siècle.

 

Sarrasins, civilisation islamique, l’archéologie pour comprendre

Nos ancêtres les sarrasins

Cette semaine Paris a été le théâtre d’une découverte majeure pour l’archéologie, de nombreux ossements humains liés au cimetière de l’hôpital de la Trinité ont en effet été exhumés rue Sébastopol. Pour mener ces recherches préventives l’Inrap est au commande. L’occasion pour nous d’aborder l’archéologie et de s’intéresser au webdocumentaire : Nos ancêtres sarrasins. Sarrasin, un mot polysémique, bien souvent péjoratif, qui pourtant représente une partie majeure de notre histoire. Si ce qu’on nous enseigne à l’école propose une version simpliste de la survivance de la civilisation islamique en France avec la victoire de Charles Martel en 732, les découvertes archéologiques elles, attestent de la présence islamique à différentes périodes historiques dont le Moyen-âge. Ce que propose ce webdocumentaire, c’est de redécouvrir cette histoire au travers des vestiges de l’antiquité tant que du 20ème mais aussi de la mémoire. A vous de vous plonger désormais dans cette riche histoire méconnue.

Pour approfondir cette thématique je vous propose également de vous pencher sur le documentaire éponyme Nos ancêtres, les sarrasins :

En novembre, place aux documentaires et webdocumentaires

Le mois du documentaire

Pour la quinzième édition consécutive le mois du film documentaire revient en France et à l’étranger. Pendant un mois, ce sont plus de 1500 films répartis dans les 2000 lieux participants en France, dans les Dom-Toms et dans 37 pays, que les spectateurs pourront découvrir. Comme chaque année le festival promet des temps forts grâce aux rencontres avec les réalisateurs qui seront très présents dans les salles, aux débats etc. A cet événement d’envergure s’ajoute la 3ème édition du mois du webdocumentaire qui lui aussi nous réserve  de belles découvertes. Un focus particulier sera réalisé par Cédric Mal et Nicolas Bole (Le Blog Documentaire) : «Le webdocumentaire et la Grande Guerre» et «La production de webdocumentaires dans le monde hispanique». Différents concours viendront également récompenser les webdocumentaires sélectionnés pour cette édition 2014. Que ce soit le mois du webdocumentaire ou du documentaire, il s’agit d’une bonne occasion pour découvrir des œuvres portant un regard singulier sur le monde mais aussi des oeuvres que l’on aurait pas forcément eu l’occasion de voir sans ce festival. Pour voir le programme c’est par ici. Pour plus d’informations, ne manquez pas l’interview de Marianne Palesse, déléguée générale d’Images en bibliothèque coordinateur de national de l’évènement, réalisée dans l’émission Médiapolis sur Radio Dijon Campus, 92.2.

 

Les lauréats du festival les Ecrans de l’Aventure

  1. _MG_5772-1

Samedi avait lieu la cérémonie de clôture du festival ainsi que la remise des prix des films sélectionnés. Le jury présidé par Eric Loizeau, aventurier des mers et de la montagne, était composé de la journaliste et réalisatrice Katia Chapoutier, de Caroline Riegel, écrivain-voyageur, d’Alain Tixier auteur-réalisateur ainsi que de Sylvain Braun, réalisateur. Du côté des livres en compétition le jury était présidé par Bruno de Cessole, écrivain et journaliste. Pour cette 23ème édition le documentaire Nomade des mers de Corentin de Chatelperron a remporté à lui seul trois prix dont celui de la toison d’or et donc un chèque de 5000 euros. Ont également été primés Jolokia, des marins pas comme les autres d’Eric Bellion, Le monde de glace de Jerôme Maison et China Jam d’Evrard Wedenbaum. Le prix spécial du jury a été décerné à Urban Escape de David De Rueda et Mélanie De Groot Van Embden. Côté livre, Les cavaliers afghans de Louis Meunier a remporté le prix.

Bien que primé antérieurement dans d’autres festivals Janapar, love on a bike n’a reçu aucune distinction. On regrette également que L’obssession de l’ours de Julien Cabon reparte les bras vides. Pour cette édition, il semblerait que le jury ait voulu récompenser la fraîcheur et l’innocence de la jeunesse que Corentin dégage. Retrouvez toutes les vidéos du festival sur la chaîne youtube des écrans de l’aventure et à l’année prochaine.

Ci-dessous la bande annonce de Nomade des mers : Gold of Bengal

 

Ouverture des Ecrans de l’Aventure 2014

ecrans de laventure

Aujourd’hui commence à Dijon le festival Les Ecrans de l’Aventure organisé par la Guilde et présidé par Eric Loizeau. Pour cette 23ème édition, les « réalisateurs aventuriers » nous emmènent sur les traces de leurs pas entre terre, mer et air. Ce sont 21 films dont 19 en compétition qui seront projetés en salle durant 3 jours. Un rythme dense pour les cinéphiles, amateurs d’aventure ainsi que pour le jury qui devra choisir les films qui seront récompensés!

_MG_5485

Pas moins de 8 films ont été projetés aujourd’hui, parmi eux j’ai notamment pu assister à Aurore dans la nuit des cénotes. Aurore Asso, championne de France de plongée en apnée s’est lancé le défi de battre le record du monde de plongée en apnée établit à 100 mètres. Plutôt que d’opter pour la sphère aseptisée des piscines c’est dans les cénotes du Yucatan au Mexique qu’elle s’est mise en tête de réaliser cet exploit sportif. Il s’agit par la même d’affirmer son soutien à la cause environnementale en militant pour la protection de ce patrimoine naturel exceptionnel. Ce court documentaire d’une vingtaine de minutes nous livre d’éblouissantes vues des fonds sous-marin et offre l’opportunité de découvrir cette méconnue discipline qu’est l’apnée. Bien que certains passages abordant la vie de la jeune niçoise souffrent d’une scénarisation excessive on se laisse happer par cet univers  inconnu.

Pour plus d’infos, suivez les Ecrans de l’Aventure via ce hashtag #eda2014 et sur le compte twitter des euromédias !

Les vikings du British Museum en salle

Les vikings

Cette semaine en salle on retrouve un documentaire issu de l’exposition sensation du British Museum : Les vikings : vie et légende. John Roney nous embarque dans sa visite à la découverte du monde des vikings. Au travers des pièces présentées c’est une culture qui transparait, des rites et légendes qui se dessinent. Comment ce peuple a t’il pu semer la terreur en Europe et étendre son territoire aussi rapidement ? Quelle est la nature même de cette société ? A la lumière des dernières trouvailles des chercheurs reposons notre regard sur ce peuple légendaire.

De l’info matin, midi et soir et vous quel régime suivez vous ?

Presse  vers un monde sans papier

Parce qu’on est samedi matin et que généralement pour commencer le weekend on s’oriente vers une navigation plus légère j’ai aujourd’hui décidé de relayer un questionnaire conçu par Arte et en lien avec le documentaire Presse : vers un monde sans papier. Ce que propose ce test c’est d’analyser votre consommation d’information en dressant votre profil. Plutôt traditionnel, uniquement radio et papier (peu de chance si vous lisez cet article) ou pluôt hypra-connecté, avec l’application et les notifications du Monde en continu sur votre joujou préféré : votre smartphone ? Bien qu’on ai chacun sa propre idée de la manière dont nous consommons l’info, le test permet de réviser quelque peu son jugement. Pour ma part, il paraitrait que je sois une vagabonde de l’information, je vous laisse découvrir si vous êtes casanier, compulsif, etc !

En attendant, voici le documentaire Presse : vers un monde sans papier, un film qui aborde une problématique réelle tant pour les structures de presse que pour les professions qui s’y rattachent.