En novembre, place aux documentaires et webdocumentaires

Le mois du documentaire

Pour la quinzième édition consécutive le mois du film documentaire revient en France et à l’étranger. Pendant un mois, ce sont plus de 1500 films répartis dans les 2000 lieux participants en France, dans les Dom-Toms et dans 37 pays, que les spectateurs pourront découvrir. Comme chaque année le festival promet des temps forts grâce aux rencontres avec les réalisateurs qui seront très présents dans les salles, aux débats etc. A cet événement d’envergure s’ajoute la 3ème édition du mois du webdocumentaire qui lui aussi nous réserve  de belles découvertes. Un focus particulier sera réalisé par Cédric Mal et Nicolas Bole (Le Blog Documentaire) : «Le webdocumentaire et la Grande Guerre» et «La production de webdocumentaires dans le monde hispanique». Différents concours viendront également récompenser les webdocumentaires sélectionnés pour cette édition 2014. Que ce soit le mois du webdocumentaire ou du documentaire, il s’agit d’une bonne occasion pour découvrir des œuvres portant un regard singulier sur le monde mais aussi des oeuvres que l’on aurait pas forcément eu l’occasion de voir sans ce festival. Pour voir le programme c’est par ici. Pour plus d’informations, ne manquez pas l’interview de Marianne Palesse, déléguée générale d’Images en bibliothèque coordinateur de national de l’évènement, réalisée dans l’émission Médiapolis sur Radio Dijon Campus, 92.2.

 

Aquacity game : apprenons en jouant !

Aquacity Game

Seriez-vous à cours d’idée de jeu? Eh bien je vous en ai trouvé un qui va dénoter un peu de candy crush ! Ce petit jeu ludique c’est Aquacity game. Il s’agit dans ce serious game d’incarner le rôle d’un gestionnaire du service public des eaux. Certes, annoncé comme ça, ça envoie pas du rêve mais pour vous rassurer il faut savoir que c’est l’entreprise niçoise Interactive 4D déjà primés pour certains projets qui est derrière ce jeu.

Les lauréats du festival les Ecrans de l’Aventure

  1. _MG_5772-1

Samedi avait lieu la cérémonie de clôture du festival ainsi que la remise des prix des films sélectionnés. Le jury présidé par Eric Loizeau, aventurier des mers et de la montagne, était composé de la journaliste et réalisatrice Katia Chapoutier, de Caroline Riegel, écrivain-voyageur, d’Alain Tixier auteur-réalisateur ainsi que de Sylvain Braun, réalisateur. Du côté des livres en compétition le jury était présidé par Bruno de Cessole, écrivain et journaliste. Pour cette 23ème édition le documentaire Nomade des mers de Corentin de Chatelperron a remporté à lui seul trois prix dont celui de la toison d’or et donc un chèque de 5000 euros. Ont également été primés Jolokia, des marins pas comme les autres d’Eric Bellion, Le monde de glace de Jerôme Maison et China Jam d’Evrard Wedenbaum. Le prix spécial du jury a été décerné à Urban Escape de David De Rueda et Mélanie De Groot Van Embden. Côté livre, Les cavaliers afghans de Louis Meunier a remporté le prix.

Bien que primé antérieurement dans d’autres festivals Janapar, love on a bike n’a reçu aucune distinction. On regrette également que L’obssession de l’ours de Julien Cabon reparte les bras vides. Pour cette édition, il semblerait que le jury ait voulu récompenser la fraîcheur et l’innocence de la jeunesse que Corentin dégage. Retrouvez toutes les vidéos du festival sur la chaîne youtube des écrans de l’aventure et à l’année prochaine.

Ci-dessous la bande annonce de Nomade des mers : Gold of Bengal

 

Ouverture des Ecrans de l’Aventure 2014

ecrans de laventure

Aujourd’hui commence à Dijon le festival Les Ecrans de l’Aventure organisé par la Guilde et présidé par Eric Loizeau. Pour cette 23ème édition, les « réalisateurs aventuriers » nous emmènent sur les traces de leurs pas entre terre, mer et air. Ce sont 21 films dont 19 en compétition qui seront projetés en salle durant 3 jours. Un rythme dense pour les cinéphiles, amateurs d’aventure ainsi que pour le jury qui devra choisir les films qui seront récompensés!

_MG_5485

Pas moins de 8 films ont été projetés aujourd’hui, parmi eux j’ai notamment pu assister à Aurore dans la nuit des cénotes. Aurore Asso, championne de France de plongée en apnée s’est lancé le défi de battre le record du monde de plongée en apnée établit à 100 mètres. Plutôt que d’opter pour la sphère aseptisée des piscines c’est dans les cénotes du Yucatan au Mexique qu’elle s’est mise en tête de réaliser cet exploit sportif. Il s’agit par la même d’affirmer son soutien à la cause environnementale en militant pour la protection de ce patrimoine naturel exceptionnel. Ce court documentaire d’une vingtaine de minutes nous livre d’éblouissantes vues des fonds sous-marin et offre l’opportunité de découvrir cette méconnue discipline qu’est l’apnée. Bien que certains passages abordant la vie de la jeune niçoise souffrent d’une scénarisation excessive on se laisse happer par cet univers  inconnu.

Pour plus d’infos, suivez les Ecrans de l’Aventure via ce hashtag #eda2014 et sur le compte twitter des euromédias !

Rencontre avec un des réalisateurs de Que pasa Colombia! au Tribu Festival

_MG_4961-1Le Tribu Festival de Dijon, c’est aussi et avant tout une ouverture sur les autres cultures musicales. C’est en Colombie que nous emmènent Olivier Hoffschir et Thomas Petitberghien pour découvrir l’incroyable mixité culturelle de ce pays. Bien que non journalistes, les deux amis se sont lancés dans le webdocumentaire Que pasa Colombia ! après avoir découvert lors de différents concerts à Paris la musique colombienne. Via ce projet indépendant ils nous plongent dans l’univers de la Colombie, de son folklore et dans toute la complexité de ses styles musicaux. Le Colombie représente aujourd’hui un véritable laboratoire pour l’industrie musicale indépendante, et du fait de l’absence des grandes majors, comment les artistes colombiens peuvent-ils vivre de leur musique ? Une organisation que tente de décrypter nos deux compères tout en créant une oeuvre qui nous fera découvrir des artistes très éclectiques. Si vous êtes prêts à vous lancer dans un peu de cumbia, de salsa, d’électro, de dub et j’en passe je vous invite à découvrir ce webdocumentaire !

Le documentaire en format web :

Pour plus de contenus rendez-vous directement sur le webdoc !

 

En scène, artistes et acolytes !

Comme des bêtes

Cette semaine le monde nous propose le webdocumentaire « Comme des bêtes », sur scène avec les animaux, à la découverte de la collaboration entre artistes et animaux. La journaliste Judith Sibony explore les relations entre l’homme et l’animal et nous emmène entre autre, sur les pistes du nouveau spectacle de Luc Petton, qui après les cygnes de Swan s’essaie aux grues de mandchourie. La création prends un tour sensoriel mobilisant vue, toucher, odorat et ouie. Pour les artistes, il s’agit de faire corps à corps, d’interagir avec ces collaborateurs particuliers. Le webdoc offre dans ce sens la possibilité de découvrir les différents aspects de la création d’un spectacle supposant une préparation particulière. Un voyage interactif qui vous permet de prendre la place des artistes, des animaux et d’exprimer vos opinions pour les comparer à celles des autres internautes. Le dressage évoque t’il pour certain la soumission, la complicité, etc ? Comment pensez vous que la danseuse appréhende à un moment T, le battement d’ailes d’un oiseau ? Autant de réponses qui restent en suspens n’est-ce pas ?

Ci-dessous, un extrait du spectacle Swan de Luc Petton :

 

Les vikings du British Museum en salle

Les vikings

Cette semaine en salle on retrouve un documentaire issu de l’exposition sensation du British Museum : Les vikings : vie et légende. John Roney nous embarque dans sa visite à la découverte du monde des vikings. Au travers des pièces présentées c’est une culture qui transparait, des rites et légendes qui se dessinent. Comment ce peuple a t’il pu semer la terreur en Europe et étendre son territoire aussi rapidement ? Quelle est la nature même de cette société ? A la lumière des dernières trouvailles des chercheurs reposons notre regard sur ce peuple légendaire.